vendredi 11 avril 2008

Au boulot les profs fainéants !

La preuve que j'avais raison en disant que l'école publique était communiste : tous les profs sont en train de faire grève. Encore ! Et pourquoi ? Pour quelques suppressions de postes, trop peu d'ailleurs. En tout cas, moi je suis bien content d'être dans une école privée où les profs ne peuvent pas faire grève. Mais le pire, c'est que les profs communistes vont faire du lavage de cerveau à leurs élèves ! Faut dire qu'ils ont le temps puisqu'ils passent toute la journée avec eux et peuvent leur lire plein de textes de Karl Marx ! Alors les pauvres lycéens se retrouvent à les suivre dans les manifs, tous contents de rater des cours et sans se rendre compte qu'ils vont rater leur avenir parce qu'ils manifestent au lieu de travailler !

Ce qui est dommage, c'est que la réforme ne fasse que supprimer un tout petit peu de profs, alors qu'il faudrait carrément supprimer toute l'école publique ! Ainsi, on n'aura plus des profs fainéants qui ont la sécurité de l'emploi, mais des profs qui travaillent vraiment, sinon ils se feront virer ! Et ne plus rendre l'école obligatoire, ça serait bien ! Ca permettrait de voir qui a envie de réussir et qui ne veut pas ! Comme ça, les pauvres qui arrêteraient de vouloir faire plein d'études et de coûter cher à la société pourraient aller travailler dans des métiers de pauvres plus jeunes, parce qu'il en faut bien. Et s'ils veulent vraiment réussir leur vie, ils auraient qu'à travailler dur pour payer des vraies études dans des écoles privées à leurs enfants ! C'est comme ça qu'on devient un winner, pas en manifestant dans les rues !

6 commentaires:

Jean-Pierre Martin a dit…

Yeah !
Voilà qui me redonne le goût du travail bien fait et de la promotion sociale.
Et comme le dit le Ministre dans le magazine des 5-10 ans Mon Quotidien : "Un bon prof, c'est un prof qui ne fait pas grève"

Dominique a dit…

Ah quelle idée géniale, supprimer l'école obligatoire ! Si j'avais connu ça je n'aurais pas appris à lire et à écrire et je me serais éclatée toute ma vie au lieu de moisir sur des banc de classe !

Héloïse a dit…

Tu sais que quand on calcule l'IDH, on compte le taux d'analphabète. Et pleins d'analphabète dans ton pays ne le rendrait pas plus riche, au contraire. Le secteur le plus développé est le secteur tertiaire: le commerce, les télécommunications, bref tout ce qui est service. C'est ce qui rapporte le plus à la France, et il faut savoir au grand minimum lire et écrire pour exercer ces métiers.

Alors toi tu es dans une école privée grâce à Papa Maman, et tu oses critiquer ceux qui n'ont les moyens que d'aller en école publique. Tu sais quoi? J'ai été en école privée, mais quand je suis revenue à l'école publique, mon institutrice était excellente (et jamais elle ne nous a lu de texte de Karl Marx rassure toi) et elle m'a beaucoup mieux appris que tous les profs du privé que j'avais eu jusque là. Quelqu'un qui veut réussir le peut aussi bien dans le publique que dans le privé.

Et ce n'est pas parce qu'on est né pauvre qu'on est forcément destiné aux "sous-métiers". Tu ne mérites vraiment pas ton fric.

Berzélius a dit…

Bravo, bravo et bravo Séb !
Je suis impressionné par ta maîtrise de l'humour au second degré. On voit que tu as eu d'excellents professeurs, peut être même un précepteur de grand talent. En tout cas ils ont eu le courage et l'audace, malgré les risques, de te faire sortir de winnerland, ce 16ième impitoyable et déconnecté de toute réalité sociale et économique. Ils t'ont fait découvrir le vrai monde et je comprend que tu ai pu être choqué par tous ces gens qui ne ménages pas leur efforts pour donner entière satisfaction, a qui on demande toujours plus de sacrifices, et qui ne doivent surtout pas se plaindre quand on les vire pour accroître encore les dividendes reversés aux actionnaires. Tu as raison, ces gens là que certains pourraient appeler des loosers, sont les véritables créateurs des richesses de leur pays.

Ce personnage grotesque de Winner que tu as créé pour ta critique sociale m'a fait mourir de rire. C'est tellement bien fait qu'au début, j'ai cru qu'il existait vraiment.
Il n'y a pas à dire. Le ridicule reste un élément comique incontournable.

Tu es très doué et je pense sincèrement que tu es promis à un bel avenir sur la scène comique internationale.

Un admirateur inconditionnel

Anonyme a dit…

Il a raison, les profs c'est 90% de branleurs qui ne savent que pleurer en chantant l'Internationale.
Il brainwash le cerveau des enfants en leur disant l'argent c'est mal.
Il ne leur disent pas comment penser mais QUOI penser.

Anonyme a dit…

Moi je suis prof, et j'avoue être un branleur. Je ne fais jamais grève, mais je ne prépare jamais un seul cours. Quand j'ai terminé mes heures au lycée, je donne des cours particuliers chez les bourgeois qui me payent trés chers pour déculpabiliser à l'égard de leurs gosses auprès de qui ils pourront dire "après tout ce qu'on a fait pour toi". Pour déculpabiliser les bourgeois il est normal que je fasse payer très chers mes cours, que là aussi je ne prépare jamais. Je suis le roi des fumistes, et pour moi un élève est avant tout un chiffre d'affaire. Et j'emmerde tout ceux qui prétendent me donner des leçons de moral. encore une chose, ça fait 5 ans que je ne prépare plus un seul cours et 5 ans que j'ai 100 % de mes élèves qui obtiennent un succès au bac.