vendredi 16 octobre 2009

Pour enfin privatiser la SNCF !

C'est un commentaire très juste et très pertinent sur le site du Figaro qui me fait réagir : nous avons enfin la preuve de la nécessité de privatiser la SNCF. Celle-ci était évidente pour les gens qui, comme moi, ouvrent les yeux sur la réalité du monde depuis toujours, mais peut-être ces incidents feront de même pour les millions de Français restés au XXème siècle à cause de la propagande marxiste dominante.

Ces incidents sont, comme le fait très justement remarquer un certain "geesse", de la seule responsabilité de l'extrême-gauche, qui n'hésite jamais à saboter son entreprise pour arriver à ses fins. Les syndicats gauchistes tels que Sud devraient être depuis longtemps interdits. Privatiser la SNCF, c'est en finir avec ces status de fonctionnaires qui incitent à la fainéantise, et avec les syndicats qui paralysent le pays. On supprimera ainsi de nombreux postes de cheminots totalement inutiles.

La privatisation supprimera également les trains non rentables, sources de déficit qui empêche aujourd'hui de nouvelles baisses d'impôts pourtant indispensables. Avec moins de trains et donc moins de personnes qui le prennent, c'est aussi plus de voitures, et donc une source de revenus bienvenus pour l'automobile qui est actuellement en difficulté. Il est grand temps que la France entre de plain-pied dans le XIXème siècle !

Je vous livre ici le commentaire au cas où il deviendrait innaccessible :
Voici une raison de plus d'envisager rapidement la privatisation de cette entreprise, dont les matériels sont parmi les meilleurs au monde mais dont les employés sont en partie gangrènés par l'extrême gauche. Lutter contre l'extrême gauche devient une tâche de Salut Public.

3 commentaires:

Albatros a dit…

Voilà enfin un commentaire de Winner qui n'est pas inspiré par Pépé-catholique ringard.

17 ans, paris 16 : avec la droite à Pépé, il n'y aurait rien pour former le winner. A cet âge, avec pépé-gâteux ringard ce serait plutôt bermuda bleu marine et chaussettes blanches obligatoires à la maison : c'est plus pratique pour les coups de martinet.

Enfin, ce genre d'éducation, ça pourrait toujours servir pour redresser Tristan Sadeghi. Avant, les petits cons comme lui, la droite à papa catholique les renvoyait en shorts au lycée pour qu'ils aient la honte avec les traces du martinet mais comme maintenant les proviseurs interdisent les shorts...

Florian a dit…

HAHAHA foutu figaro! XD

Albatros a dit…

Et il y a en prime les commentaires des lecteurs du Figaro d'aujourd'hui, un vrai régal :

http://www.lefigaro.fr/societes/2009/10/19/04015-20091019ARTFIG00271-sncf-un-avis-de-greve-en-ordre-disperse-.php