jeudi 6 novembre 2008

Un triste évènement

Alors que tous les gauchistes de la planète se réjouissent, il faudrait au contraire pleurer de voir un gauchiste entrer à la Maison Blanche. Même aux Etats-Unis, les médias marxistes sont puissants et ont réussi à faire de la propagande pour faire élire quelqu'un qui souhaite augmenter les impôts ou encore proposer une couverture sociale digne de notre Sécurité Sociale communiste ! Sans oublier son laxisme envers les terroristes, qui lui vaut le soutient de dictateurs tels que Fidel Castro, Hugo Chavez ou Oussama Ben Laden !

Contrairement à ce que les médias racontent, la présidence de Bush n'a en rien été un échec, d'autant plus qu'il devait sortir le pays de 8 ans de socialisme clintonien. La crise économique qui a servi de prétexte à Obama est surtout dû à trop de réserves de la part de Bush, qui n'a pas pu appliquer ses idées à fond, et aurait dû aller beaucoup plus loin, malheureusement, il avait face à lui un congrès et un sénat démocrates et donc marxistes.

Avec le retrait des troupes en Irak et le refus d'aller lutter contre le terrorisme là où il se trouve, c'est le risque de voir à nouveau des attentats sur le sol américain qui se profile.

Mais ça, les gauchistes ne s'en rendent pas compte, et sont trop content de voir le plus grand pays du monde aux mains d'un dangereux marxiste égalitariste. Ils pensent que le simple fait d'avoir un président noir peut rendre l'Amérique meilleure, alors qu'elle sera bien pire. John McCain et Sarah Palin, avec une politique libérale et des vraies valeurs comme le refus de l'avortement et de l'homosexualité, auraient été bien meilleurs, mais malheureusement, ils n'ont pas leurs entrées à Washington et se sont fait démolir par les médias.

4 commentaires:

Amandine a dit…

Je suis perplexe.

Rassure-moi, ce blog, c'est une grosse plaisanterie, un fake, une farce ?

Parce que sinon, le nombre de bêtises par ligne est assez impressionnant, je dois dire.

Enfin, tu souhaites devenir un winner. Alors même si c'est dans la catégorie 'je-raconte-n'importe-quoi-et-j'me-crois-super-intelligent', je pense que ça marche aussi, non ?

Au plaisir de revenir lire tes articles qui ont au moins le mérite de me divertir. Et de me faire sourire. (Pas rire non plus, après tu vas penser pouvoir prétendre à une carrière d'humouriste, ce serait triste.)

(Non, non, je te vois venir d'ici, je ne suis pas marxiste, pas communiste, pas socialiste, ni anarchiste, ni nulle part à gauche. Voilà qui est dit.)

Anonyme a dit…

en tout cas, moi je regretterai toujours George W Bush. Mais il est possible que son message de paix ait été mal compris.
Kevin de Montélimar

Jean-Edouard de la Courterie a dit…

Entièrement d'accord avec vous cher Monsieur.
Les états unis entrent dans une période noire, période pendant laquelle son étoile va cesser de briller.
On se rend compte effectivement de la puissance de la force de frappe médiatique de la gauche et de son cortège de démagogie.
Si la gauche, ou quelle soit dans le monde était capable de quoi que ce soit de bien, ça se saurai.
Il est possible que les pauvres soit dans un premier temps un peu mieux lotis, mais cela ne sera que de courte durée, l'appauvrissement général que cela induira fera que les états unis n'auront plus d'argent très vite.

Je plains les Américains qui vont souffrir, mais je crains aussi pour nous car forcément cela va nous retomber sur la figure.

Vive le libéralisme, a bas les liberticides.

JM Le P. a dit…

Je crois que sur le coup Georges W. Bush à raté quelque chose. Il aurai du faire comme son homologue Poutine, et se débrouiller pour faire élire un abruti qui l'aurai désigné Secrétaire d'État des États-Unis.
Ainsi, Bush aurai pu continué à dirigé l'Amérique et à prendre les bonnes décisions pour le monde.
Quel dommage.