mardi 22 septembre 2009

Un film à voir

C'est bien connu, le politiquement correct et la pensée unique interdisent de dire la vérité sur les banlieues. On le voit bien dans les médias, les étrangers qui vivent dans les cités sont montrés comme étant de pauvres victimes du racisme des Français, alors qu'en fait, c'est eux qui sont racistes anti-blancs. Heureusement, un courageux réalisateur a décidé de braver la loi du silence pour révéler ce qu'il se passe vraiment dans les quartiers difficiles. Il a bien évidemment été confronté à toute la bien-pensance qui lui a mis des bâtons dans les roues (menaces de mort, refus de diffusion...), mais son film a finalement pu être vu par des millions de personnes qui ont découvert la vérité.

Contrairement à la plupart des films français qui montrent une image fausse de la banlieue, dans laquelle les délinquants sont montrés comme des victimes, La Journée de la Jupe ose dire la vérité et montre la vie telle qu'elle y est vraiment vécue par les enseignants qui doivent apprendre les valeurs de la République à des sauvages : menaces, intimidations, violences... C'est tout un monde dans lequel les élèves viennent armés à l'école et violent leurs camarades qui est révélé. Loin des clichés droit-de-l'hommistes des bobos qui ne vont jamais dans les quartiers "chauds", on peut enfin constater les dangers de l'immigration islamiste.

On y voit aussi, comme dans la réalité, des professeurs gauchistes qui font preuve d'angélisme et de naïveté en excusant systématiquement leurs élèves, preuve que l'Education Nationale est gangrénée par cette idéologie dangereuse.

La morale du film est magnifique : Sonia, l'héroïne, qui est elle-même fille d'immigré, a su s'intégrer à la République en abandonnant sa religion et sa culture pour adopter les valeurs de la France. C'est aussi parce que les immigrés refusent de changer de religion, mais aussi de nom, que le communautarisme menace notre pays.

Contrairement à l'élite gauchisante qui ne se base que sur ses lectures de Télérama et des Inrockuptibles pour se faire une idée de la banlieue, on sent que le réalisateur sait de quoi il parle. J'ai d'ailleurs moi même pu constater l'étendue du problème en étant passé quelques fois en voiture à Clichy, une ville proche de chez moi, où la communauté maghrébine est très importante : j'avais l'impression d'être à Alger, dans une véritable zone de non droit, remplie de boucheries hallal et de bars à chichas. Je tremble à l'idée que les habitants de ces quartiers puissent un jour faire une descente près de chez moi, car ce n'est pas très loin...

La Journée de la Jupe sort aujourd'hui en DVD, une bonne occasion de voir enfin ce film coup de poing et politiquement incorrect !

17 commentaires:

Albatros a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Albatros a dit…

Une fois de plus, vous n'y êtes pas du tout mon cher Winner !

Si l'on veut une société débarrassée des résidus de socialisme, il faut casser le statut des enseignants, les mettre aux 40h00 de présence dans les établissements et leur confier de nouvelles missions : validation du cernet de compétences européen, B2i, niveau A1 en anglais éliminatoire au brevet comme l'a instauré M. Darcos (le français évidemment n'est pas et n'a surtout pas à être éliminatoire ), tâches de surveillance pour retirer ces emplois aux étudiants barbus gauchistes, tâches de garderie jusqu'à 19h00, afin que pendant que les parents travaillent les lycéens ne cassent pas tout dans la rue et à la maison.

Ces nouvelles missions sont beaucoup plus importantes que la transmission d'un savoir ringard, conservateur et qui n'apprend qu'à critiquer, contester les décisions des managers ou celles du gouvernement.

Les enseignants devraient aussi être obligés d'enseigner plusieurs matières. Comme le dit l'excellent Philippe Meirieu, il vaut mieux enseigner des choses fausses avec la bonne pédagogie que des choses vraies avec une pédagogie magistrale. C'est essentiel à notre époque où la communication et la publicité priment tout.

Il serait indispensable que les enseignants soient beaucoup plus surveillés, évalués, contrôlés et que les chefs d'établissement aient tout pouvoir, conjointement avec de vraies DRH.

Quant aux profs qui chialent sur leur sort, ils n'ont qu'à s'adapter aux demandes des élèves. La privatisation permettra d'imposer enfin une pédagogie voulue par les clients. En attendant, ils montrent leurs petites misères mais ne font que 18h00 de cours et ont 6 mois de longues vacances par an.

N'accusez donc pas les élèves et les immigrés, mais les fonctionnaires franchouillards. Si les pompiers se font caillasser et les profs cracher, c'est qu'ils le méritent et le cherchent, du fait de leurs nombreux privilèges et de leur prétention à commander leurs clients alors qu'ils devraient leur obéir.

Seule la privatisation et l'imposition d'une pédagogie moderne, où tout se fait par TIC et logiciels, où l'élève construit lui-même son propre savoir grâce aux méthodes proposées par Vivendi, Acadomia et les Cours legendre, éventuellement affinées par les sciences de l'éducation, redressera l'école.

On peut même imaginer une école sans profs : les logiciels, c'est disponible 24H/24 et 365 jours par an, ça ne fait pas grève ni ne se met en congés maladies. L'avenir est là. Le délabrement de l'école publique est une étape nécessaire pour arriver à ces indispensables réformes libérales et pédagogiques.

M. Meirieu l'a bien compris et a mis tous ses enfants dans le privé.

Réjouissez-vous donc, Winner. Darcos savait ce qu'il faisait et comptez sur son successeur pour poursuivre cette politique salutaire.

Winner a dit…

Je ne dis pas le contraire ! Bien sûr que l'éducation en France est désastreuse, les bons résultats au bac le prouvent ! Mais ça n'est pas le sujet, ici ce film parle de l'immigration et de ses conséquences dans les banlieues difficiles. Même si le laxisme et le manque d'autorité est voyant dans les écoles publiques des quartiers "chics", on ne peut nier l'influence néfaste des étrangers dans les cités, où la situation est bien pire !

Un vrai Winner a dit…

En gros, tu es un raciste qui a peur des maghrébins racistes ?

Winner a dit…

C'est bien les gauchistes bien pensants ça qui traitent tout le monde de raciste ! Bien sûr que non je suis pas raciste, je suis contre l'immigration, c'est différent ! Mais c'est plus facile de dire que les gens sont racistes alors qu'ils ne font que dire la vérité sur les dangers de l'Islam.

pied de mamouth a dit…

Juste pour nourir le troll : Quelle est la définition de raciste ?

Anonyme a dit…

"On peut même imaginer une école sans profs : les logiciels, c'est disponible 24H/24 et 365 jours par an, ça ne fait pas grève ni ne se met en congés maladies."

C'est testé depuis plusieurs années maintenant par Microsoft.. Avec de VRAIS eleves.



"En gros, tu es un raciste qui a peur des maghrébins racistes ?"

Mais enfin : nous sommes ici chez nous, et pas eux !

Ca n'a rien à voir avec du racisme. Est-ce qu'on voulait plus des Allemands ? Bein non..
Et pareil pour l'envahisseur Espagnol, Italiens, Anglais..

Chacun dans sa patrie, ca évite des shoas.

Albatros a dit…

Pouahhh ! Vous me dégoûtez tous avec votre défense identitaire de la France.

Vous avez des idées de papis catholiques ringards gâteux, vous êtes des looooooooooosers, moi je suis un winner néolibéral, au rancart les curés et la France de mémé.

Certains individus de gauche, comme Bernard Kouchner, Philippe Meirieu ou Elie Cohen sont beaucoup plus modernes que vous !

Vous serez balayés, tous, microbes, par l'impitoyable rouleau compresseur de la mondialisation qui vous écrasera avec les loosers de la classe moyenne, les artisans, les buralistes, les bar-tabac, les péquenauds, les laitiers, les fruitiers pour laisser place à une industrie agro-alimentaire moderne, adaptés aux normes d'hygiène et relookés par les conseillers en com de Publicis.

Anonyme a dit…

"Vous serez balayés, tous, microbes, par l'impitoyable rouleau compresseur de la mondialisation"


Je ne vois pas comment le fait de passer de 60 millions de clients à 1 milliards pourrait nous écraser..

Albatros a dit…

Parce que les clients ils iront partout ailleurs et jamais en France communiste.

Jacques a dit…

"Je suis pas raciste, je suis contre l'immigration, c'est différent !"
Donc, l'immigration, dans votre esprit, doit _forcément_ être d'une "race" différente de la votre ?!
Les polaks, les ritals, les espingouins ou les portos ne sont donc pas des immigrés de votre point de vue ?! Votre vision est originale et je doute qu'elle passe l'épreuve de quelques examens scolaires en géopolitique, même avec des profs non gauchistes : vous savez, tous ceux qui ont refusés de mettre en place les programmes voulu à l'époque par Jospin et aussi tous ceux qui descendirent dans la rue contre la réforme de l'école libre (publique/privée) souhaitée par Mitterand...

"Mais c'est plus facile de dire que les gens sont racistes alors qu'ils ne font que dire la vérité sur les dangers de l'Islam."

Quel rapport entre le racisme et l'islam ?!
Pourquoi pas de liens avec les cathos, les orthodoxes ou les juifs (parfois plus intégristes !!) ?!?
Et quant à tous ces immigrés qui restent athés... Où les classer ?

Enfin, qu'est-ce que vous appelez les les "dangers de l'islam" ?
Sarkozy qui a créé de toute pièce le CFCM (Conseil Français du Culte Musulman) aurait-il été maladroit ou incompétent ?!?
L'Arabie Saoudite et tous les pays du Golfe avec qui il vient d'ailleurs de passer des accords militaires afin d'y installer nos militaires français dans leurs bases seraient-ils donc aussi dangereux ?!!!
Mais quels sont donc ces fameux dangers ?!?!


PS : si Albatros se permet de parler des profs, c'est peut-être que votre billet est, comme d'habitude, d'une banalités étonnante et à peu près au niveau d'une discussion de comptoir de bistrot...
Or au bistrot, sachez, jeune homme, qu'on peut changer de discussion en suivant la même thématique !!!
Vous êtes un peu notre patron de bistrot du net qui, avec ses propos de comptoir archi-banals et avec son "racisme ordinaire" (cf. Hortefeux) permet à _tous_ ses clients de rester : et pis c'est bon pour le commerce !
Prochain thème suggéré : la Météo et le réchauffement climatique !
Ça marche à tous les coups et ça fait causer le client...

Albatros a dit…

Le café du commerce ? encore un truc de looôôôouûser. Cela représente la France moisie, celle des petits commerçants poujadistes, celle du lobby du pinard, celle des corporatismes, de la CGT, de la FNSEA, celle des laitiers loosers auxquels on devrait envoyer l'armée, celle des étudiants glandeurs et des chercheurs payés à ne rien faire, bref celle que l'excellent Jacques Attali va balayer grâce à son rapport.

Il n'y a pas de doute, le libéralisme aura des alliés beaucoup plus et plus fermes sûrs à gauche qu'à droite, tant que la droite défendra honteusement les péquenauds, les chauffeurs de taxi corporatistes, les profs fainéants (sous prétexte de respect), les curés pédophiles, tant qu'elle cèdera aux postiers revendicards et les pharmaciens qui refusent de laisser Leclerc et Carrefour de vendre des médicaments. c'est pourtant une épicerie comme une autre, non ?

Et puis, ce qu'il y a de bien avec la gauche, c'est que les réformes libérales passent mieux : les gauchistes ont confiance et se méfient moins. regardez Blair en Angleterre, qui a maté les dockers de Liverpool et supprimé les bourses aux étudiants assistés ; regardez Schröder qui a botté le cul des chômeurs fainéasses de l'exRDA.

Voilà pourquoi je souhaite une victoire de la gauche. Avec le même conseiller (Jacques Attali) mais avec plus d'efficacité pour les appliquer.

Albatros a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Anonyme a dit…

Attention winner,

Ta blague perd en crédibilité....

Regarde dans ton post: tu prétends habiter près de Clichy (sous Bois) et y passer en voiture... Mais ? Tu as 17 ans et tu habites dans le 16e, ne sont-ce pas là deux belles contradictions ?

Sinon, saches que Télérama a dit grand bien de "la journée de la jupe"...

Attention, pour qu'une blague fonctionne, il faut qu'elle soit crédible !

(je n'ose toujours pas imaginer que tu puisses être tellement con pour y croire vraiment: c'est pas crédible !)

--
Anne Onyme
(et toujours fière !)

Winner a dit…

Je parlais pas de Clichy-sous-Bois mais de Clichy la Garenne dans les Hauts de Seine ! Donc non c'est pas bien loin, c'est collé à Levallois-Perret mais rien qu'à passer la limite on sent nettement la différence !

J'ose à peine imaginer si j'avais été à Clichy-sous-Bois, je serais sûrement mort ! J'essaierais même pas d'y aller !

Anonyme a dit…

Pourquoi on m'efface mes messages ???

C'est quoi ce site ? Un site de gauche ou quoi ?

GLOIRE AU CAPITALISME !
MORT A SES ENNEMIS !

Anonyme a dit…

Ce film, bof.

Que des prof gauchiste 68hart Pro immigration se fassent casser la gueule par des immigrés, craché dessus, insulter, à dire vrai, ce n'est que Justice !

Qu'ils crèvent ! Ils en ont voulu : ils les ont !
Vive les immigrés (au moins ce ne sont pas des fiotes castrés comme les français !)