jeudi 17 février 2011

Encore un drame causé par l'islamisation de la France

Une fois de plus, un triste fait divers devrait nous interpeller sur la présence toujours plus imposante de l'Islam en France. Peu de médias gauchistes l'ont relevé pour taire la vérité, mais cette fusillade a eu lieu devant un kebab, preuve s'il en est que ce genre d'établissement anti-républicain n'a strictement rien à faire en France. A quand leur interdiction ?

Les journaux taisent également les origines des frères, ce qui en dit long. S'ils avaient été Français de souche, nul doute que l'affaire aurait fait la une et qu'on aurait bien précisé leur couleur, mais puisqu'il s'agit d'étrangers (ce qui est assez évident puisque ce n'est pas précisé), on préfère le taire pour continuer à faire croire au "vivre ensembles" et pour ne pas choquer les associations "anti-racistes". Assez de bien-pensance !

jeudi 3 février 2011

Le Maghreb, source de problèmes

Contrairement à ce que veulent nous faire croire les médias gauchistes, il n'y a rien de réjouissant dans les "révolutions" en Tunisie, en Algérie ou en Égypte. Les dirigeants en place, qu'il s'agisse de Ben Ali, Bouteflika ou Moufassa, assuraient jusque là une stabilité dans la région en limitant l'action des islamistes et garantissant une économie moderne, débarrassée d'un code du travail trop lourd, raison pour laquelle de nombreuses entreprises faisaient le choix de s'y installer.

Mais n'importe qui s'intéresse à l'Islam sait que les musulmans ne peuvent pas vivre en paix, et chercheront toujours à imposer la charia ou qu'ils soient. Étant majoritaires dans ces pays, le renversement de leurs gouvernements pour imposer un état islamiste était inévitable ! On avait déjà vu de telles actions se produire en France lors des émeutes en banlieues, devenues alors zones de non droit où la République n'a plus la place qui lui revient : boucheries hallal, kebabs et autres mosquées ont imposé leurs propres lois.

A trop laisser aux musulmans le droit de faire ce qui leur plait, on en arrive à ces situations entraînant de nombreux morts. Mais nos médias bien-pensants iront toujours dire que c'est une très bonne chose en refusant de voir la vérité ! Et que c'est la police, pourtant garante de la tranquillité, qui est responsable des morts ! Ayant moi même passé plusieurs séjours en Tunisie et ayant même vu de mes yeux les pyramides d'Égypte, je suis quand même plus au courant de la situation que ces journalistes bobos gauchistes qui ne quittent jamais leurs lofts parisiens !

On pourra toutefois saluer le comportement exemplaire de notre gouvernement, et en particulier de Michèle Aliot-Marie, qui a su choisir le camp du bien et de la démocratie plutôt que de céder aux pressions des marxistes. On en vient même à lui reprocher d'avoir fait des séjours en Tunisie ! Il aurait peut être mieux valu qu'elle reste au chaud chez elle et qu'elle commente sans savoir de quoi elle parle ? Pour les gauchistes, visiblement, oui.

Plutôt que de nous réjouir, la situation au Maghreb devrait plutôt nous alerter en nous montrant ce qui pourrait arriver en France sous peu, quand les musulmans deviendront majoritaires ! Les prévisions montrent toutes que ce sera le cas dans à peine quelques décennies. Malheureusement, les élites droit-de-l'hommiste refusent de voir la réalité et ceux qui tentent d'alerter l'opinion, comme Riposte Laïque ou Éric Zemmour, sont muselées, interdits de médias et traînés dans des procès staliniens. Restons vigilants !